Vous êtes ici :   Accueil    Découvrir   L'analphabêta

L'analphabêta

L'analphabêta

PatrickDenieul

MBBBB

 Découvrez les billets d'humeur à périodicité irrégulière et à l'humour décalé de Patrick Denieul.

Friand d’histoires, conteur, né en Bretagne en 1971, Patrick Denieul est écrivain depuis 1998.
Passionné par le monde de la mer, il a écrit "Les Mari-Morgans et autres légendes de la mer", un livre sur les sirènes des rivages bretons et "Ports pirates". Il est également l'auteur du "secret du talisman", un livre d'aventure, plein de mystères et de rebondissements !

 

L'osier Joséphine

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

(Paroles et musique : Alfred Bashing)


À la Barrière des Erlines,
on décline
les marais et leur officine.
Juste une paire de demi-boeufs
dans le champ boueux.
Ils font du « land art ».
Ils ne sont pas anxieux.

À la Barrière des Erlines,
je suis le King du panier en jonc,
qui tresse sans stress.

Promis, je te le rends rapidement !!!

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

 63 ans de retard

     L'autre jour, anecdote au détour d'une page de journal, une retraitée britannique a rendu son livre empruntée à la bibliothèque de son lycée après plus de 63 ans de prêt ! 63 ans ! Le bouquin en question, c'est Voyage avec un âne dans les Cévennes, de Robert Louis Stevenson. Tellement captivant que, c'est bien simple, plus aucune bibliothèque ne le possède encore. Comme quoi, mine de rien, par prévoyance, cette lectrice a sauvé la littérature mondiale en conservant par-devers elle un chef d’œuvre qui, sinon, aurait sombré dans les fosses marines de l'Histoire.

GPS Rock

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

metro map


    Bon, j'avoue, je me suis perdu. Ohlala, ça peut arriver à tout le monde, non ? D'ordinaire, je sors à l'autre station, celle d'avant, The Clash. Bon, Gorilla Biscuits, franchement, ça ne me disait rien du tout. C'est aussi pour ça que j'allais à la conférence de Christophe Brault, ce mardi 15 novembre dernier au Conservatoire, histoire de me pencher sur la cartographie du rock afin de mieux m'orienter.

Petit problème

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

Travauxencours

   
    Soit un lecteur lambda (nommé L) stationné devant la piscine (P) et souhaitant se rendre à la Médiathèque Inter-Communale Jean-Michel Bollé du Pays de Redon que, pour plus de commodités, nous appellerons M et non pas MICJMBPDR (voir schéma 2R ci-joint) pour échanger un document (D) en empruntant le passage pour piétons (PPP) qui relie les deux structures.

Bingo à la biblio

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

bibliobingo


    Subitement, je réalise que, si je veux décrocher le gros lot du bingo de l'été, je dois lire, visionner, écouter et feuilleter neuf documents avant le… le combien, déjà, de septembre ? Ah oui, le 18... Neuf documents avant... demain soir, quoi. Hum…
    Faisable.
    J'y passerai la nuit, s'il le faut. Le bulletin de participation est là, devant mes yeux fiévreux de sommeil. Alors…

Votre avis nous ravit

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

questionnaire 2 1057022

Vous êtes nombreux à vous insurger contre les délais absolument insensés entre chacun de nos billets d'humeur et
nous vous comprenons. Seulement trois chroniques (oui trois, vous avez bien lu) sur la seule année 2015, c'est tout bonnement
inacceptable ! Aussi, afin d'améliorer la qualité littéraire de nos services, nous nous permettons de vous soumettre une enquête
d'opinion qui, nous l'espérons, devrait vous donner entière satisfaction et ne vous prendra qu'à peine le temps de la lecture de ce texte. Comment procéder ? Vous allez voir, c'est très simple, il suffit juste de cocher la case. (Nous vous rappelons cependant
qu'il est nécessaire d'imprimer ce texte avant de cocher, merci.)

Summer of "happy hour"

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

stack-of-books-1531138-ConvertImage

Les « blockbusters » mijotés à la testostérone et à l'ambre solaire, aussi longs qu'une permanence de prêt un mercredi après-midi, ça ne vaut pas un passage à la médiathèque l'été. Là, c'est deux heures et trois minutes de grand spectacle où tout peut arriver, selon la recette éprouvée des meilleurs scénaristes hollywoodiens.

00 : 00 : la scène d'ouverture : Plan large. Le hall, un début d'après-midi d'août. Un lecteur, de dos, se presse vers l'entrée, en
sueur à cause du cagnard implacable, de la surcharge pondérale et des livres coincés sous son bras.

Littérature de comptoir

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

litterature de comptoir

     Le samedi matin, c'est plié, c'est médiathèque. Point. Pas marché, pas librairie, pas conservatoire, pas grasse matinée : médiathèque.

Du coup, comme elle n'ouvre qu'à 10h00, dès 9h00, je m'astique les coudes sur le zinc du Central avec Gustave et Maurice, mes vieux potes de bourlingue. Tous les samedis, c'est recta, on se répartit les boissons : Pour Gustave, le rouge ; pour Maurice, le blanc ; pour moi, le noir, bien bien serré, à s'étrangler la glotte. Et on cause, on cause, ça, on sait faire.

Suivre Charlie

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

ACCJeSuisCharlie

     En sortant de la médiathèque, l'autre jour, les bras lestés par des sacs de bouquins, je traverse le parc avec ma fille et je vois trois gamins sur un banc, assis côte à côte, chacun en train de contempler un livre. « Ah », je pense, « ça fait plaisir de voir les jeunes générations à l'ouvrage ! ». Seulement, ils ne feuillettent pas les pages, ils ne les cornent même pas : ils fixent juste la couverture, comme en transe.

Page 1 sur 4

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »